Pourquoi la médiation familiale agréée est-elle une solution pour résoudre un conflit basé sur un adultère ?

L’adultère fait en général pas mal de dégâts au sein d’un couple. Pour régler ce conflit conjugal sans trop de perte et fracas, la médiation familiale peut s’avérer être une solution efficace. Jur Ad Hoc, votre médiateur familial agréé en Brabant wallon et à Bruxelles, vous éclaire sur le pourquoi.

L’adultère : plus un délit pénal depuis longtemps

Comment la médiation familiale peut-elle être une aide en cas d'adultèreL’adultère n’est plus considéré comme un délit pénal depuis longtemps. Il n’est même plus une raison suffisante pour impliquer un divorce. L’infidélité conjugale est donc passée d’un acte définitivement répréhensible à une cause qui subjectivement peut entraîner une désunion irrémédiable.
Le conjoint qui demande le divorce pour quelque chose qui lui semble inadmissible doit le prouver par toute voie de droit. Le tribunal peut refuser le divorce s’il estime qu’en l’espèce, les circonstances pour la désunion irrémédiable ne sont pas rencontrées.

La médiation familiale pour solutionner le conflit conjugal

Si la demande de divorce est rejetée par le tribunal et que le mariage continue, faire appel aux services d’un médiateur agréé peut se révéler être un bon moyen d’aplanir à l’amiable le différend conjugal. Le médiateur peut aider à créer un espace de parole qui permettrait aux conjoints de mieux comprendre les valeurs et les points de vue de l’un et de l’autre.  Autre avantage, passer par la médiation familiale coûte beaucoup moins cher que de se lancer dans une longue procédure de divorce avec des avocats.

Toutefois, tout ce qui a trait à la sexualité et l’intimité repose sur des valeurs individuelles très ancrées au sujet desquelles il est parfois difficile de dialoguer. Entre amusement et trahison, il peut y avoir un océan de divergences.

Les trois dimensions de l’adultère

La notion d’adultère peut s’envisager sous trois grandes dimensions :

  • La sexualité : c’est une dimension importante du couple réglée par des conventions explicites et implicites (traditions, attentes légitimes). Cependant, la sexualité, les désirs et les fantasmes sont extrêmement individuels. Quand on se marie avec une personne, on épouse aussi son passé. La sexualité sans attachement (recours à la prostitution, à la pornographie) peut être vue comme une soupape par l’un et vécue comme un manque de respect et une trahison par l’autre ;
  • L’affection : la relation sexuelle en dehors du couple peut aussi s’accompagner d’une relation affective privilégiée voire d’une volonté d’avoir des projets de vie avec une autre personne que le conjoint. Il ne s’agit plus uniquement de conflit de valeurs, mais de desseins qui remettent en question la pérennité du couple en place.
  • La tromperie : qu’est-ce que tromper ? C’est avoir enfreint les règles que les époux se sont fixées par rapport à la fidélité entre eux. Mais ces règles sont-elles claires ? Sont-elles établies et légitimes ?

En savoir plus sur l’intérêt de passer par la médiation familiale en cas d’adultère ?

Pierre Boland, médiateur agréé de Jur Ad Hoc à Bruxelles et en Brabant wallon est à votre disposition pour vous donner les informations que vous souhaitez. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou via notre formulaire en ligne pour prendre rendez-vous.